Comment calculer la rentabilité d’un investissement immobilier

//Comment calculer la rentabilité d’un investissement immobilier

Comment calculer la rentabilité d’un investissement immobilier

Calculer le rendement locatif d’un bien vous permet d’évaluer la performance de votre investissement.
Trois niveaux de calcul existent pour le calcul de la rentabilité immobilière

La rentabilité brute

En premier lieu, il est judicieux d’effectuer le calcul de rentabilité brute, Simple et rapide, le calcul ne prend en charge que le loyer, c’est un premier indicateur qui vous permet de juger de la qualité de votre investissement.
Pour calculer ce type de rentabilité : multipliez le loyer par 12 (pour obtenir la valeur locative annuelle) x 100 divisé par le prix d’acquisition du bien.

Soit : [(Loyer x 12) / Prix d’achat du bien] x 100

Pour affiner le calcule vous pouvez ajouter au prix de votre investissement, les frais d’agence, de notaire et éventuellement le coût de votre crédit si une estimation a déjà été effectuée auprès d’un organisme.

Comment évaluer le taux de rendement obtenu : on peut parler d’un « bon investissement immobilier » lorsque le taux avoisine 4.5% dans les grandes villes de France tel que Lyon, Marseille… Paris est l’exception, le coût de l’investissement est très élevé, le taux de rendement n’atteint donc pas celui des autres grandes villes de France.

Bertrand de Raymond explique en vidéo ce processus de calcul :

La rentabilité nette

Deuxième étape, pour le calcul de la rentabilité de votre investissement locatif, vous déduisez les charges et les travaux du montant de la valeur locative annuelle.

Cela parait simple, mais c’est assez déroutant car il ne faut oublier aucune charge, la liste est longue… Les travaux d’entretien du bien immobilier ; la taxe foncière ; les charges de copropriété ; les honoraires de gestion locative…

La diversité de ces frais entraîne une évolution permanente du taux de rentabilité annuel ; les loyers augmentent ainsi que les taxes ; les travaux et l’entretien peuvent fluctuer d’une année sur l’autre ; l’appartement peut-être sujet à un mois de carence…

Le calcule de rentabilité nette expliqué en vidéo :

La rentabilité après impôt

Dernière étape du processus et de loin la plus réaliste car elle prend en compte, en plus des éléments évoqués dans la rentabilité nette, la fiscalité de votre investissement immobilier, nous l’appelons également le taux de rendement interne.
Elle est le vrai reflet de la rentabilité d’un investissement.

Rappelons que fiscalité en investissement immobilier, présente un gros avantage : la déduction fiscale ; si vous entrez dans le cadre de la loi Pinel, le déficit foncier ou le LMNP (location meublée non professionnelle) statut méconnu mais imbattable en terme d’avantage fiscaux ; votre investissement sera beaucoup plus rentable.

Dans le cadre des avantages fiscaux précités, il ne sera pas surprenant d’obtenir un taux de rendement plus élevé que le taux de rentabilité brute ; nous voyons fréquemment auprès de nos clients des taux brut de 4.5 % passer à 6 % après impôt.

La rentabilité locative après impôt expliquée en vidéo :

Par | 2018-06-22T11:02:08+00:00 lundi, 30 mai 2016|Investissement immobilier|0 commentaire

Laisser un commentaire